Nos actualités régionales

Un lieu de vie temporaire avec une mixité des usages et des publics

Alors qu’à à Saint Just, à l’Est de Marseille, la maison du Diocèse de l’Eglise catholique  était occupée  juste avant Noël, la même démarche a été opérée à Avignon dans une maison appartenant à l’archevêché, dans les deux cas pour y mettre à l’abri des personnes exilées délaissées par les pouvoirs publics, au mépris de la loi.

Déclaration commune La Cimade PACA - Tous Migrants suite aux verdicts scandaleux contre les solidaires

Après le verdict scandaleux du 13 décembre 2018 à l’encontre des 3+4 de Briançon, Tous Migrants et la Cimade Sud-Est s’alarment du déni de justice inacceptable et des nouvelles condamnations infligées à 3 autres montagnard·e·s solidaires.

Un nouveau lieu - Mineur·e·s Isolé·e·s Exilé·e·s - Communiqué de presse

Un immeuble vide a été ouvert à Saint-Just, pour héberger et mettre à l’abri des mineurs isolés, ainsi que des couples avec des enfants en bas âge. Un communiqué de presse a été envoyé le mardi 18 décembre aux médias pour les informer de l'ouverture d'un lieu à Marseille, dédié à l'accueil des Mineur·e·s Isolé·e·s Exilé·e·s ainsi que des familles exilées, à la rue. Les habitants de ce nouveau lieu font un appel aux soutiens et aux solidaires pour toute aide alimentaire, matelas et literie, vêtements, mobilier ou électroménager ainsi qu'aux bonnes volontés ! Les habitants exilé·e·s et solidaires vous attendent au 59 rue Saint-Just !

Les 7 de Briançon lourdement condamné·e·s par le tribunal de Gap - Communiqué de presse

Le 13 décembre, le tribunal correctionnel de Gap a déclaré coupables les 7 de Briançon. Le comité associatif de soutien à ces personnes, condamne ce jugement inacceptable et demande l’abandon de toutes les poursuites pour délit de solidarité contre les personnes, dans les Alpes et ailleurs, qui agissent dans un esprit de fraternité.

Une lettre qui explique la colère à Marseille

La politique du logement à Marseille concerne bien entendu nombre de personnes étrangères aux statuts administratifs divers. A ce titre, nous vous donnons connaissance de cette lettre courageuse, explicite et en même temps affolante sur la situation.

Lettre de Pierre-Alain Mannoni qui s'explique sur le procès contre M. Estrosi

Pierre-Alain Mannoni a porté plainte pour diffamation contre M. Estrosi, député des Alpes-Maritimes et maire de Nice qui l’accuse de « favoriser le travail des passeurs » en venant en aide aux exilés. Le procès se tiendra à Nice ce jeudi 15 novembre. Pierre-Alain a fait une lettre pour s’expliquer.