Nos actualités inter-nationales

Une session sur les migrations prévues à Tunis

Le Tribunal Permanent des Peuples est une instance des sociétés civiles destiné à juger en toute indépendance des situations graves de violations des droits humains. Il tiendra, du 27 au 29 sept. 2019 à Tunis, une nouvelle session sur « les questions migratoires au Maghreb » est abordera, bien sûr, les politiques migratoires de l’Union Européenne.

De l’hospitalité - Manifeste normand

Le « manifeste normand de l’hospitalité » redit admirablement bien ce que le réseau Hospitalité, anciennement « Sanctuaire » affirme, et notamment le lien entre l’hospitalité, l’écologie, la démocratie et la justice économique. Nous nous retrouvons tou.te.s dans les « Etats Généraux des Migrations ».

La Cour de cassation annule la condamnation de Cédric Herrou (Libération.fr, 12 décembre 2018)

La Cour de cassation a annulé mercredi la condamnation de Cédric Herrou et d'un autre militant de la vallée de la Roya, condamnés en appel pour avoir porté assistance à des migrants, une première décision depuis la consécration du principe de fraternité dans la loi française.

Le Pacte mondial sur les migrations : une avancée en trompe-l'oeil (Le Vif 03 déc. 2018)

Les 10 et 11 décembre prochains, les chefs d'États et de gouvernements de l'ONU sont invités à signer à Marrakech (Maroc) le pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières. Même si des pays où règne l’Extrême Droite, y compris les Etats-Unis avec D. Trump, n’en veulent pas, il pourrait bien être un « dispositif non contraignant en adéquation avec les intérêts des pays industrialisés à hauts revenus », estiment Hassan Bousetta et Driss El Korchi.

En Italie, le maire « promigrants » de la ville de Riace arrêté (Le Monde, 03 octobre 2018)

Un nouveau tournant dans l’histoire à épisodes ou « saisons » de l’accueil/rejet des exilés, Domenico Lucano, le maire de la petite ville de Riace, en Calabre, tout en bas de l’Italie, a été arrêté, puis assigné à résidence en attendant son procès pour aide à l’immigration clandestine. Cette commune rurale, ressuscitée à partir de 1997 grâce à l’accueil digne des migrants exilés, est l’un des plus significatifs symbole de la valeur de l’hospitalité qui, loin d’être un problème, est une véritable solution dans un monde en dérèglement global.

Il est intéressant de relever que cette mesure, ordonnée par l’actuel ministre de l’Intérieur d’Extrême Droite, Matteo Salvini, avait commencée à être mise en oeuvre sous le précédent gouvernement qui avait coupé les subventions habituelles pour la prise en charge de demandeurs d’asile ; D. Lucano s’était alors mis en grève de la faim. 

Naissance de l'Association Nationale des Villes et Territoires Accueillants

 Une initiative que le monde associatif engagé dans l’accueil des exilés, attend depuis longtemps : un réseau d’élus en faveur de villes « accueillantes ».
Le 26 septembre, s’est en effet tenue à Lyon, l’assemblée générale constitutive de l'association « villes et territoires accueillants ». Cette association, présidée par Damien Carême est composée de collectivités, d'élus siégeant dans la majorité mais aussi dans l'opposition. Elle constitue une énergie à conjuguer avec celles de ceux qui agissent déjà pour l'accueil inconditionnel des personnes vulnérables dont font partie les migrants.