Nos actualités inter-nationales

La campagne d'interpellation des candidat.e.s aux élections européennes continue

Les dernières nouvelles des Etats Généraux des migrations avec notamment la campagne européenne, la prochaine session nationale, un regard sur la vie des territoires, un panorama des dernières ressources.

Harcèlements policiers et démantèlements des campements à Calais : Expulsion imminente du camp de rue de Verrotières

Alors que samedi 16 mars, aura lieu une grande marche contre les violences policières et pour de véritables changements concernant les défis sociaux et climatiques, Johanna nous relaie cet appel protestant aux harcèlements policiers et aux démantèlements des campements à Calais. Il est honteux de rajouter la violence à la misère. 

Une session sur les migrations prévues à Tunis

Le Tribunal Permanent des Peuples est une instance des sociétés civiles destiné à juger en toute indépendance des situations graves de violations des droits humains. Il tiendra, du 27 au 29 sept. 2019 à Tunis, une nouvelle session sur « les questions migratoires au Maghreb » est abordera, bien sûr, les politiques migratoires de l’Union Européenne.

De l’hospitalité - Manifeste normand

Le « manifeste normand de l’hospitalité » redit admirablement bien ce que le réseau Hospitalité, anciennement « Sanctuaire » affirme, et notamment le lien entre l’hospitalité, l’écologie, la démocratie et la justice économique. Nous nous retrouvons tou.te.s dans les « Etats Généraux des Migrations ».

La Cour de cassation annule la condamnation de Cédric Herrou (Libération.fr, 12 décembre 2018)

La Cour de cassation a annulé mercredi la condamnation de Cédric Herrou et d'un autre militant de la vallée de la Roya, condamnés en appel pour avoir porté assistance à des migrants, une première décision depuis la consécration du principe de fraternité dans la loi française.

Le Pacte mondial sur les migrations : une avancée en trompe-l'oeil (Le Vif 03 déc. 2018)

Les 10 et 11 décembre prochains, les chefs d'États et de gouvernements de l'ONU sont invités à signer à Marrakech (Maroc) le pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières. Même si des pays où règne l’Extrême Droite, y compris les Etats-Unis avec D. Trump, n’en veulent pas, il pourrait bien être un « dispositif non contraignant en adéquation avec les intérêts des pays industrialisés à hauts revenus », estiment Hassan Bousetta et Driss El Korchi.