Actus de la semaine

Actus de la semaine

19-11-2021

DIFFERENTES INFOS REGIONALES, NATIONALES & INTERNATIONALES :

INFOS MARSEILLE

RAMINA recherche d’urgence un hébergement pour des jeunes francophones arrivés depuis plusieurs semaines et bientôt pris en charge. Contact Léa 0662176204.

Une année pour écrire le futur de Coco Velten. Créé en 2019 à Marseille pour y expérimenter sur trois ans de l’hébergement social d’un nouveau genre, l’Espace Coco Velten dispose d’un an supplémentaire pour s’inventer un avenir.

Permanence d’accès aux droits et de lutte contre les discriminations. En lien avec le Défenseur des droits, la permanence a lieu tous les 15 jours les 2ème et 4ème lundi de chaque mois de 18h00 à 20h00 à la MMDH, 34 cours Julien, métro Noailles/Notre Dame du Mont.

Le dispositif “FIL vers” facilite l’accès à l’emploi des personnes réfugiées. Depuis septembre 2020, 80 jeunes réfugiés apprennent un métier grâce au dispositif “Fil Vers” avec l’ACPM Marseille. À lire sur https://madeinmarseille.net.

Histoire, vécue, racontée par « Le Tourniquet » (retour d’audiences du Centre de Rétention Administrative de Marseille par une équipe de la Cimade) : Il a vingt ans; il est arrivé de Tunisie en France à 17 ans… Lorsqu’on lui donne la parole il explique que s’il avait été libre et chez son patron, ce jour aurait été son dernier jour de stage, stage qui lui permettait de valider sa formation de maçon. Mais il est en rétention. Lorsqu’il a été interpellé, il n’avait pas de titre de séjour. Ce n’est pas faute d’avoir fait une demande ; il a eu successivement trois récépissés, et puis au dernier renouvellement : plus rien… Ce qui est clair, c’est qu’il a ses sœurs et une tante en France, qu’il y a fait sa scolarité, son apprentissage, qu’il a un contrat de travail, des fiches de paie... et qu’il va être renvoyé en Tunisie.

 

INFOSGIONALES

Briançonnais.

  • Signalement au Procureur. Le président de la commission d’enquête parlementaire sur les migrations, le député Sébastien Nadot, a transmis un signalement au procureur de la République de Gap concernant « les agissements de la préfète des Hautes-Alpes » Martine Clavel. S. Nadot, dans une annexe au rapport, met en avant l’article 40 du code de procédure pénale et considère que les actes de Martine Clavel constituent une « mise en danger délibérée de la vie des migrants, une omission de leur porter secours et des atteintes involontaires à leur intégrité physique ». À lire sur Dauphiné Libéré/ et dans les « annexes à l’avant-propos » du rapport de la commission d’enquête de l’Assemblée Nationale : https://www.assemblee-nationale.fr.
  • L’Etat attaqué en justice. Dans un recours déposé en urgence, l’association Tous migrants veut contraindre l’Etat à mettre les exilés à l’abri ; à lire dans le journal Le Monde : https://www.lemonde.fr/.

 

INFOS NATIONALES

Les graves entorses de la France envers les migrants. La Commission d’enquête parlementaire sur les migrations a présenté aux députés de l’Assemblée nationale ses conclusions et propositions, après six mois de travail. Le rapport révèle de nombreuses entraves aux droits fondamentaux des migrants. À lire sur https://lemuslimpost.com/ et sur Chaîne Parlementaire.

Une pétition féministe pour la reconnaissance effective des motifs d’asile spécifiques aux femmes, aux filles et aux personnes LGBTIQA+. À découvrir sur le site de La Cimade : https://www.lacimade.org.

Projet de loi de finances : la mission « immigration, asile et intégration » comprend le programme 303 « asile et immigration » et le programme 104 « intégration et accès à la nationalité ». Découvrir les chiffres sur le site de la FAS : https://www.federationsolidarite.

Intégrer des réfugiés grâce à un accompagnement global. Le projet « Mercure » propose à des réfugiés un accompagnement social et professionnel, et sensibilise les entreprises aux opportunités offertes par ce vivier peu connu de compétences. À lire dans https://www.lagazettedescommunes.

Grande-Synthe. Le campement de fortune installé dans cette ville du nord de la France et dans lequel vivaient près de 1500 migrants, a été démantelé mardi. Selon les associations présentes, le dispositif policier était « hallucinant ». À lire sur https://www.infomigrants.net.

Dans les campements indignes de Calais. Actuellement, ce sont environ 2000 personnes, dont au moins 300 enfants  qui y survivent, à Calais et ses alentours  avec un accès difficile voire impossible à l’eau, à l’hygiène, à l’alimentation et à la santé. Ils font l’objet  d’expulsions quasi-quotidiennes (950 opérations d’expulsion en 2020), sans proposition d’hébergement adapté, parfois accompagnées de  destructions de leurs effets personnels et de violences. A lire dans le  rapport publié par Human Rights Watch le 7 octobre 2021.

Grève de la faim à Calais. Alors qu’elle a dépassé le mois, 15 associations écrivent au Président de la République en soutien aux revendications des grévistes de la faim de Calais : « Chaque jour, au nom d’une politique qui vise à dissuader les personnes exilées de transiter par Calais, notre gouvernement franchit des lignes rouges. Chaque jour, il met la France dans l’illégalité et renie ses valeurs en traitant ces personnes de façon inhumaine et dégradante… ». https://www.lacimade au Président.

Dématérialisation : une victoire ! La Cimade, l’ADDE, du Gisti, de la LDH, du Secours catholique et du SAF, ont déposé des requêtes dans 23 tribunaux pour contester le refus d’autant de préfectures d’autoriser des alternatives aux démarches dématérialisées pour les demandes de titre de séjour. Une première décision a été rendue le 28 octobre 2021 par le tribunal administratif de Cayenne, et c'est une victoire ! Le juge considère que la préfecture impose illégalement des téléservices pour les démarches d’accès au séjour, et enjoint à mettre en place des alternatives : https://www.lacimade/Dématérialisation.

Le 115, un exemple à Lyon (reportage) :  une ligne téléphonique, 2 salariés qui répondent aux 700 appels quotidiens pour distribuer les 57 places d’urgence disponibles à la nuitée…Même constat pour les salariés du 115 et pour les sans-abri : « Il faut plus de places d’hébergement ». Écouter le reportage sur https://street-reporters.org/podcast/115/

 

INFOS EUROPE

Le « triangle », une nouvelle route migratoire vers l'U.E
« Pour contourner les barbelés posés par la Hongrie, mais aussi pour éviter les violences de la police croate, de plus en plus d’exilé.e.s tentent d’entrer dans l’Union Européenne en faisant un détour par la Roumanie. Cette voie, plus longue et non moins risquée, symbolise l’échec des politiques sécuritaires de Bruxelles. » (Médiapart du 16.7.21 par Simon Rico). Nous voyons bien que, malgré la répression, les exilé.e.s ne renoncent pas à venir en Europe, mais de plus, l'UE est incapable ou ne souhaite pas mettre fin aux violations des droits fondamentaux dont ces personnes ont à souffrir. Bâtir l'Union sur le concept de « libre circulation » était une bonne idée, encore faudrait-il qu'elle puisse s'appliquer sans discrimination.

 

INFOS INTERNATIONALES

Afghanistan. Tribune dans le journal « Le Monde » : «Face à l’horreur, face à l’urgence, un changement de politique s’impose». À lire dans Le Monde.

Le Liban, point de départ de migrants pour rejoindre la Biélorussie. Des facilités de visa sont accordées par Minsk aux ressortissants de divers pays du Proche-Orient pour rejoindre la Biélorussie. À lire sur https://www.infomigrants.net et aussi https://www.franceinter.fr/

Des réfugiés climatiques s'exilent déjà de leurs terres inhabitables. L'ONU estime à 250 millions le nombre de personnes qui seront forcées de s'exiler à cause des incidents climatiques d'ici 2050. Le chiffre est à prendre avec précaution rappelle François Gémenne ; il pourrait être nettement supérieur, en sachant que la grande majorité n’aura pas les moyens de partir loin de chez elle. À lire sur https://www.francetvinfo.fr/

 

LA VIE DU SEAU HOSPITALI

L’Observatoire Hébergement 13 a été créé en mai 2021. Le Réseau Hospitalité met à disposition un temps de travail (partiel) pour la coordination de ses activités. Les organisations qui y participent ont fait un énorme travail pour rendre visible les difficultés d’accès et de maintien en hébergement d’urgence à Marseille. Devant les situations concrètes relevées, les services compétents ont été interpellés. Au-delà, il s’agit de  poser un regard local sur la question de l’hébergement (SIAO 13, hébergement des demandeurs d’asile...). Si vous êtes intéressé.e : contact@reseauhospitalite.org.

Un groupe de travail « hébergement solidaire » s’est mis en place pour développer nos actions dans ce domaine (hébergement, studio, co-location… Si vous êtes intéressé.e : contact@reseauhospitalite.org.

Le Collège d’Animation et d’Administration (CAA) s’est réuni le 16 novembre, notamment pour établir le règlement intérieur de l’association à approuver lors de la prochaine AG.

Une rencontre conviviale avec les hébergeur.ses solidaires du réseau, est prévue autour de la galette des rois, le 22 janvier 2022. Un groupe de travail sera formé pour l’organiser. Si vous voulez vous joindre à celui-ci, contactez Marie-Christine <mc.ladymoura@hotmail.fr>.

 

CULTURE

« Les conquérants ». Dans ce livre, Louise Mottier, éducatrice de métier, nous fait partager le quotidien d’enfants exilés. Des mots pour dire la vie et l’enfance. Éd. Hors d’Atteinte ; À découvrir sur https://www.lamarseillaise.fr/louise-mottier.

"Partir ?" Un film de Mary-Noël Niba qui s'intéresse aux migrants qui ont fini par rentrer chez eux ; un retour souvent perçu comme un échec par leurs proches. Bande-annonce sur https://www.dacp.fr.