Infos de la semaine

Infos de la semaine

18-09-2021

DIFFERENTES INFOS REGIONALES, NATIONALES & INTERNATIONALES :

INFOS MARSEILLE

Accueil des Afghans à Marseille. Suite aux différentes déclarations concernant l'accueil des Afghans en France et dans notre ville, 18 associations et mouvements ont décidé d’écrire au Maire de Marseille. À lire sur https://clck.ru/XZcxM.

Nous l'interpellons pour une mise en place d'urgence, en lien avec les services de l'état, d'un certain nombre de mesures. Ce plan d'urgence pourra pour nous  permettre de mieux appréhender le problème plus général de l'accueil de tous les réfugiés quel que soit leur pays d'origine.

Lutte des sans-papiers à Marseille. Durant l’été les deux collectifs de sans-papiers de Marseille, l’association des usagers de la PADA, La Cimade, Solidaires, la Ligue des droits de l’homme,RESF et le Réseau Hospitalité ont tenu des réunions pour réfléchir aux actions à mener. Un courrier de demande de rendez-vous a été envoyé aux 3 députés du département qui sont membres de la « commission d’enquête sur les migrations, les déplacements de population et les conditions de vie et d'accès au droit des migrants réfugiés et apatrides en regard des engagements nationaux, européens et internationaux de la France ». Seule une députée a proposé un rendez-vous. Une des questions qui interrogent les associations est de savoir quels sont les objectifs de cette commission. Les associations veulent faire un état des lieux concret de la situation dans le département.

Conditions sanitaires au CRA de Marseille. Plusieurs cas de Covid 19 ont été diagnostiqués. Certains ont entamé une grève de la faim (qui serait suspendue). Des parloirs sont toujours refusés. Le CRA est rempli, ce qui aggrave les conditions de vie des retenus. Les associations réclament toujours la fermeture des centres de rétention, avec ou sans pandémie !

Douches publiques : la Ville se mouille face à l’urgence. Les douches municipales, 4, rue Berton dans le 5e, ont été inaugurées ce mercredi 15 septembre. Elles seront ouvertes à tous, sans aucuns critères et sans rendez-vous, du lundi au vendredi, de 8h00 à 13h00.

Toit à Moi . Une nouvelle antenne est en gestation à Marseille où l’association passe par l’incubateur « Marseille solutions » pour chercher de nouveaux bénévoles et s’atteler à loger des personnes à la rue. À lire dans le journal « Marcelle » : https://clck.ru/XVdxx.

Candidatez au Programme Tremplin ! Each One organise un programme de formation gratuit de 3 mois vers l'emploi, spécialement pour les personnes réfugiées et migrantes, à Aix et à Marseille. Inscriptions : https://is.gd/5NHQ6h.

 

INFOSGIONALES

Les 3+4 de Briançon. Jeudi 9 septembre ; nombreuses et nombreux étaient les militant.e.s au rendez-vous au Tribunal de grande instance de Grenoble pour entendre la décision très attendue de la Cour d’appel. Les sept maraudeurs de Briançon ont été relaxés !!! La décision est une excellente nouvelle qui confirme que la solidarité n'est PAS un délit. À voir dans le journal « libération » : https://clck.ru/XRpPi
Briançon : l’ouverture des terrasses solidaires. À découvrir sur le site d’Infos Migrants : https://is.gd/Zngp2C

 

INFOS NATIONALES

Mineurs non accompagnés : des changements législatifs en perspective. Un projet de loi « relatif à la protection de l’enfant » adopté en première lecture à l’Assemblée nationale le 8 juillet 2021 comporte plusieurs dispositions concernant les mineurs non accompagnés. Le texte aborde des enjeux liés à l’évaluation de la minorité, à la répartition entre départements, et aux modalités de prise en charge. À lire sur     https://clck.ru/XZdnS.

Rapport sur Calais « Cinq ans plus tard ».  Une analyse de la situation à la frontière franco-britannique depuis la démolition de la grande « jungle » de Calais, par Fae Mira Gerlach, Frances Timberlake et Marta Welander. À lire sur https://clck.ru/XXBAr.

Le Secours populaire face à une précarité galopante. L'association lance sa campagne "Pauvreté-Précarité" dans un contexte aggravé. Pour 2021, l'institut Ipsos a interrogé 1 000 Français âgés de 16 ans et plus par téléphone et a complété son questionnaire, par une enquête sur internet auprès de plus de 600 personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté. Les chiffres sont sans appel : 30 % des Français ne peuvent pas se procurer une alimentation saine pour faire trois repas par jour.

Le cynisme de Marlène Schiappa. Nous l’avons annoncé, une vingtaine de villes ont déclaré être prêtes à accueillir des exilé.e.s afghan.e.s. Or, elles ont eu la surprise de recevoir une lettre de la ministre déléguée à la Citoyenneté auprès du ministre de l’Intérieur qui « constate que votre offre de service n’a pas été suivi d’effet ». Choqués, 12 maires ont répondu, rappelant que « l’hébergement d’urgence reste une compétence d’Etat », sans compter la décision politique de faciliter l’accès au territoire et l’orientation vers une politique donnant les moyens pour un accueil digne à tou.te.s les exilé.e.s. Nous en sommes vraiment loin. À lire Ouest France / Schiappa.

 

INFOS EUROPE

Le « triangle », une nouvelle route migratoire vers l'U.E
« Pour contourner les barbelés posés par la Hongrie, mais aussi pour éviter les violences de la police croate, de plus en plus d’exilé.e.s tentent d’entrer dans l’Union Européenne en faisant un détour par la Roumanie. Cette voie, plus longue et non moins risquée, symbolise l’échec des politiques sécuritaires de Bruxelles. » (Médiapart du 16.7.21 par Simon Rico). Nous voyons bien que, malgré la répression, les exilé.e.s ne renoncent pas à venir en Europe, mais de plus, l'UE est incapable ou ne souhaite pas mettre fin aux violations des droits fondamentaux dont ces personnes ont à souffrir. Bâtir l'Union sur le concept de « libre circulation » était une bonne idée, encore faudrait-il qu'elle puisse s'appliquer sans discrimination.

 

INFOS INTERNATIONALES

Urgence humanitaire en Méditerranée. Le 14 septembre 2021, Médecins du Monde France, Action contre la Faim et SOS MEDITERRANEE France ont mis en place un partenariat institutionnel et financier. Les trois organisations humanitaires s’engagent pour développer une expertise commune sur le sauvetage en mer. Dans le cadre de ce partenariat, Médecins du Monde France et Action contre la Faim apporteront un soutien technique et financier à SOS MEDITERRANEE France. Les équipes des trois organisations non gouvernementales échangent déjà leur expertise technique dans leurs domaines de compétence respectifs (santé, nutrition, logistique, sauvetage en mer…). À lire sur https://is.gd/Pu0zo3.

En Europe, des murs s'élèvent face à la crise afghane. Plusieurs pays, dont la Turquie, la Grèce et la Pologne, ont annoncé un renforcement de leurs frontières pour prévenir les flux de migrants en provenance d’Afghanistan. Après plusieurs semaines de marche à travers l'Iran, les Afghans qui parviennent à la frontière turque se heurtent aujourd'hui à un mur haut de trois mètres et des fils barbelés, près desquels circulent des patrouilles. À lire dans le journal « Les Échos » : https://is.gd/tWxfNQ.

Afghanistan : l’UNCCAS (Union Nationale des Centres Communaux d’Action Sociale) propose un partenariat Villes-État pour un accueil digne des exilés. À lire sur https://is.gd/0Xz6gt.

Vaccination Covid : rien ne se perd. La Haute Autorité de Santé a émis des doutes sur l'entière fiabilité du Janssen unidose produit par Johnson & Johnson, et préconise une seconde injection avec un vaccin à ARN messager. Comme cela s'est passé pour les stocks d'AstraZeneca, le Janssen alimentera le dispositif Covax de « solidarité avec les pays pauvres » (Le Monde 10.09.21). S'agit-il vraiment de « solidarité » ou de « politique du cochon » ? Dans les fermes, les restes de nos repas et ce qui n'est pas mangé, sont donnés aux cochons. Ça ne se perd pas et ça les engraisse pour que l'on puisse après les manger. Sordide, non ?

Le ton monte entre Londres et Paris à propos de l'intention annoncée par le Home Office britannique de repousser les embarcations de migrant.e.s tentant de traverser la Manche pour atteindre l'Angleterre. Il faut dire que son gouvernement verse déjà 62,7 millions d'euros pour que la France empêche les départs. Le Ministère de l'Intérieur affirme que « la sécurisation de cette frontière lui coûte plus de 200 millions d'euros chaque année  ». C'est ce qui s'appelle travailler à perte. Mais son ministre dit également que «  la France n'acceptera aucune pratique contraire au droit de la mer...  » (Le Monde 11.09.21) qui oblige à sauver les embarcations et les personnes en détresse. Sans aucun doute, Mr. Darmanin doit-il croire que la Méditerranée n'est pas une mer, mais un grand lac, et chacun sait qu'il n'existe pas de « droit des lacs », alors…

 

LA VIE DU SEAU HOSPITALI

Le Réseau nominé pour le prix de la solidarité ! À l’occasion de sa soirée d’anniversaire (3 ans !), le journal « Marcelle » et le groupe Tempo One décerneront un Prix à une association ou à une personne engagée dans le domaine de la solidarité ; le réseau est parmi les 10 nominés. Vous pouvez voter ici.

Maison de l’hospitalité. Les réflexions se poursuivent ; le contour du projet se précise et l’aide de la Fondation de France sera utilisée pour financer le concours de Marseille Solutions * afin de finir de concrétiser le projet, ainsi que sa viabilité en termes de vécu et de financement. Signalez-vous si vous désirez en savoir plus.

* Marseille solutions a travaillé sur des projets comme l’auberge marseillaise, coco Velten et d’autres encore.

Rencontre régionale du Réseau. Le réseau des Hautes-Alpes et de Marseille, ainsi que l’antenne du Vaucluse et les amis de Barcelonnette ont été invités à une rencontre régionale, le week-end du 9 et 10 octobre, à Gordes, pour débattre de l’actualité et de nos projets. Le journal se fera bien sûr l’écho de cette rencontre.

La plate-forme juridique du réseau reprend ses travaux dés le mois d’octobre.

9ème rencontre de l’hébergement solidaire ; elle aura lieu le Jeudi 21 octobre. Le programme est en préparation ; si vous voulez y participer, faites-le nous savoir.

Cette rencontre devrait avoir lieu au Théâtre de l’Œuvre. Or, comme toutes les salles de cinéma et de spectacle, le théâtre est dans l’obligation de s’assurer que toutes les personnes qui entrent dans le lieu ont un « pass sanitaire ». Cela peut paraître paradoxal pour une rencontre de l’hospitalité, sachant que cela peut exclure des personnes intéressées et concernées, notamment des personnes exilées. Nous avons cherché d’autres solutions, en vain. Nous voudrions donc savoir, dans la mesure où vous comptiez participer à cette rencontre, si vous en serez empêché.e.s à cause de cette obligation.

Nous sommes désolés de cette situation et vous remercions de bien vouloir nous répondre (contact@reseauhospitalite.org) pour que nous puissions nous faire une idée des personnes qui seraient empêchées.