Actus de la semaine

Actus de la semaine

24-09-2022

DIFFERENTES INFOS REGIONALES, NATIONALES & INTERNATIONALES :

INFOS INTERNATIONALES

Autorisation d’accoster à Tarente, en Italie, pour le navire Humanity 1, de l’ONG SOS Humanity. Elle pourra y débarquer 398 rescapés, dont "55 enfants âgés de moins de 13 ans et 110 mineurs non accompagnés", qui ont été secourus au large de la Libye il y a près d'une semaine (Facebook RH05).

Le navire Open Arms Uno porte secours à 402 migrants : InfoMigrants.

Atlas des migrations dans le monde : libertés de circulation, frontières et inégalités. Migreurop, réseau euro-africain, publie son 4ème Atlas. ll présente l’étude des formes historiques de libertés de circulation et d'installation, ainsi que l’analyse critique des espaces régionaux actuels et des courants théoriques qui ont pensé cette notion polysémique. 160p, 25€Présentation sur le site de La Cimade.

Résilience et résistance à l’encontre de la criminalisation de la solidarité en Europe ; une étude à lire sur https://issuu.com.

En Belgique, plusieurs organisations présentent une feuille de route pour sortir de la crise de l’asile : https://www.rtbf.be.

Pourquoi les traversées de la Manche ont-elles fortement augmenté ces derniers mois ? À écouter l’émission sur Radiofrance.

INFOS NATIONALES

Un nouveau site sur l’asile depuis quelques jours : https://www.voyageenterredasile.com/. Destiné aux personnes en demande d'asile et celles qui les accompagnement, il a été réalisé par une ex-officier de Protection à l’OFPRA.

Futur projet de loi sur l’Immigration : les dispositions du projet de loi relatives aux éloignements et à l’asile ont déjà été arbitrées ( Le Monde ).

Interdictions des distributions d’eau et de repas à Calais ; audience du 20 septembre au Tribunal Administratif de Lille. Communiqué à lire sur Utopia56. Le rapporteur public du tribunal administratif de Lille a jugé l'arrêté "disproportionné" et a demandé son annulation : InfoMigrants.

Les mineurs non-accompagnés, victime d’un traitement judiciaire expéditif. Étude de Audrey Parmentier dans https://www.bondyblog.fr.

Publication du rapport d’activité de l’OFII : www.ofii. Commentaires de La Cimade.

La politique des visas : discriminations et injustice. Entre 2021 et mars 2022, 23 % des demandes de visas, par des citoyen(ne)s des pays du Maghreb, auraient été refusées en guise de sanction parce que ces pays refusent de rapatrier leurs ressortissant(e)s en situation de sans-papiers. À lire sur le site du Gisti.

Hébergement d’urgence : une plainte déposée contre l’opérateur d’État Alteralia et la société No Limit Security. À lire sur le site d’Utopia56.

Un « Leboncoin » solidaire pour l’hébergement et l’emploi des réfugiés. Quatre entrepreneurs ont lancé en février EU4UA, une plateforme pour ‘’matcher’’ réfugiés ukrainiens et familles d’accueil à travers toute l’Europe. L’association travaille désormais sur une version plus ambitieuse, ouverte aux déplacées du monde entier. À lire sur le journal Marcelle.

Quand des policiers refusent de faire la chasse aux migrants. Lire le récit de Cédric Hérou dans streetpress.

Installation d’immigrés dans une bourgade du centre de la Bretagne. Un projet qui sème la discorde au sein de la population : une famille fortunée entend installer des immigrés pour lutter contre la désertification. À lire dans le Figaro.

Comment devenir un parfait demandeur d’asile ? Manuel de préparation à l’entretien à l’OFPRA, par Celine Aho Nienne (démissionnaire de L’OFPRA) : Voyage en terre d'asile et blogs.mediapart.fr.

Précarité numérique des personnes réfugiées : un frein important dans leur vie sociale. Emmaüs Connect publie une étude sur la réalité de la précarité numérique des personnes migrantes qui a un effet délétère sur leur stabilité sociale et leur insertion : Carenews.

INFOSGIONALES

Soirée de soutien à Mimmo Lucano, ex-maire de Riace en Italie, condamné à 750.000€ d’amende et 13 ans de prison, dans une parodie de procès ; tout cela pour avoir accueilli humainement des personnes exilées. Les bénéfices seront versés à l’association « Citta Futura pour Mimmo ». C’était ce vendredi à l’initiative de Haut Var Solidarité, Migrants Var Est, RTM et l’Usine de la Redonne, au Flayosquet.

Une journée solidaire est organisée à La Tour d’algues ce dimanche 25 septembre à partir de 12h au domaine La Castelette au profit de l’association « Patron/es solidaires » avec le soutien du collectif AGIR. L’association a été créée par Stéphane Ravacley, ce boulanger de Besançon qui a obtenu la régularisation de son apprenti après une grève de la faim.

Quand des policiers refusent de faire la chasse aux migrants. Lire le récit de Cédric Hérou dans streetpress.

« Au nom de la loi - A l’attention des forces de l’ordre », un petit livret édité par l’association Tous Migrants à Briançon. Remarquable action non-violente pour faire un « rappel à la loi » à ceux qui sont censés la faire respecter quand ils « maraudent » à leur façon dans les montagnes pour traquer les personnes exilées au lieu de les secourir. Il semble que ça marche au moins un peu ; la Police de l’Air et des Frontières aurait plus de mal à recruter. (Tous Migrants) Sur demande, nous pouvons vous envoyer le livret par mail.

Une AG extra-ordinaire du Réseau Hospitalité 05 à Gap. Deux journées complètes (17 & 18 sept.), presque 100 personnes le samedi, (en comptant la vingtaine d'enfants) notamment des femmes exilées (une bonne quinzaine) ; 70 personnes le dimanche dont une vingtaine de 20 jeunes déminorisés. Cela s'est terminé par un concert de la «  fanfare invisible  » et un match de foot entre jeunes. Les ami/es de Tous Migrants étaient là, ainsi que 2 enseignantes, 2 avocates, l’évêque de Gap, et bien sûr tou/tes les militant/es pour témoigner, réfléchir, échanger et faire des propositions d’actions. Nous en reparlerons…

INFOS MARSEILLE

Expulsion de deux squats : la cinquantaine de mineurs isolés, qui squattaient depuis environ 8 mois les 113 et 115 sur la Canebière, ont été expulsés de ces squats où ils s’étaient mis à l’abri faute de prise en charge par les pouvoirs publics. Ils ont pris les devants et se sont installés dans des tentes à l’abri du kiosque des « Mobiles », pour informer et alerter sur leur situation. À lire sur le site de La Cimade, Marsactu, le Communiqué du Collectif 113 et 20 minutes. Le Syndicat des Avocats de France (SAF) leur apporte son soutien : Facebook RH 05.

Etats Généraux du Mal Logement les 29 et 30 novembre, piloté par le Haut Comité pour le Logement des personnes défavorisées et la Ville de Marseille. Les associations compétentes n'ont apparemment pas été associées, notamment le collectif Observatoire de l’Hébergement 13 (dont le RH est membre). Dans la grande ville la plus pauvre de France, avec 40.000 taudis, presque autant de demandes de logement social en attente, de copropriétés dégradées, l’effondrement des 2 immeubles en 2018… il était temps !

Des douches municipales pour répondre à l’urgence. Elles ont été mises en place il y a plusieurs mois pour les sans-abris dans le 5e arrondissement. Un dispositif qui répond à un manque criant ( La Marseillaise ).

Visant travailleurs et immigrés, Darmanin augmente les forces de police à Marseille (https://www.wsws.org ).

La précarité s'aggrave encore ! Le Secours populaire 13 tire une nouvelle fois le signal d'alarme : l'inflation continue à creuser l'écart à Marseille (La Provence).

La Croix-Rouge 13 se prépare à un hiver compliqué : BfmTv.

Un supermarché solidaire ouvre ses portes. À l'origine une épicerie solidaire, le lieu s'est agrandi pour devenir un supermarché coopératif. Le principe: payer ses courses moins cher, tout en participant au bon fonctionnement du supermarché (BfmTv).

L’Après M a sa radio !   « La part du peuple », à écouter sur https://www.facebook.com.

LA VIE DU SEAU HOSPITALI

Accueil et accès au droit des Ukrainien.ne.s à Marseille. Témoignage de Damien : depuis le mois d'avril 2022, l'accueil et l'accès au droit des déplacés de guerre ukrainiens arrivant à Marseille a été confié au Groupe SOS. Cet accueil a d'abord été organisé à partir du ferry Le Méditerranée, puis dans un hôtel B&B depuis que le bateau a repris ses rotations avec l'Algérie, en juin. Or, depuis le mois d'avril, les salariés du groupe SOS n'ont pas reçu la moindre formation dans le domaine juridique pour lequel ils sont censés réaliser un accompagnement : la Protection Temporaire, prévue par une directive de la Commission Européenne datée 2001. Jusqu'à présent, le Réseau Hospitalité a partiellement pallié à ces carences en réalisant l'accompagnement juridique des personnes qui nous étaient orientées. Aujourd'hui, nous estimons que nous ne devons plus assumer les coûts de l'absence de prise de position du Groupe SOS. D'une part, les moyens dont ils disposent sont suffisant pour former leurs salariés. D'autre part, le Groupe SOS se heurte au piège politique de son propre mode de financement : la Préfecture des Bouches-du-Rhône, qui finance ce dispositif d'accueil, est également l'institution qui choisit d'octroyer les autorisations de séjour délivrées au titre de la Protection Temporaire... Pour toutes ces raisons, nous avons choisi de mettre un terme aux permanences d'accueil des réfugiés ukrainiens organisées par Damien à la MMDH.

CULTURE

« Flee ». Dans ce film, le réalisateur Jonas Poher Rasmussen donne la parole à un de ses anciens camarades de lycée, Amin. L'histoire d'Amin, c'est celle de tant d'autres personnes qui ont dû fuir leur pays, en l’occurrence l'Afghanistan, pour survivre. Ce film d'animation retrace sa vie, les obstacles auxquels il a dû faire face, son voyage d'exil et son coming out, avec intimité et poésie Amnesty.